Glaucome

Le glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Il est dû à une élévation de la pression régnant à l’interieur de l’oeil : cette « hypertension oculaire »entrainant une atteinte du nerf optique (qui envoie les informations visuelles au cerveau) et du champ visuel (espace de vision)

 

On distingue principalement le glaucome aigu (ou glaucome par fermeture de l’angle) qui est relativement rare et le glaucome chronique (ou glaucome à angle ouvert), qui est une maladie chronique dégénérative et la forme la plus fréquente.

Quelle est la valeur normale de la pression oculaire ?

La valeur moyenne de la pression oculaire dans la population est de 15 mm Hg. (mm Hg= millimètres de mercure). Elle est plus faible chez les jeunes, souvent autour de 10 mm Hg et à tendance à augmenter chez les personnes âgés. On considère qu’une pression oculaire supérieure à 20 mm Hg est anormale.

 

Cependant le seul chiffre de pression oculaire ne permet pas de dire s’il y a un glaucome. De nombreuses personnes dont la pression est légèrement supérieure à 20 mmHg ne présentent aucune maladie et ne nécessitent souvent qu’une simple surveillance sans traitement.

 

A l’opposé, il existe des patients dont la pression n’a jamais dépassé 20 mm Hg et qui présentent un glaucome, dans le cadre du glaucome dit « à pression normale » ou à pression basse. Lorsqu’un glaucome à pression normale(avec atteinte du nerf optique ou du champ visuel) est constaté, il est conseillé de faire baisser la pression oculaire plutôt en dessous de la moyenne.

 

Le glaucome est-il héréditaire ?

 

Beaucoup de patients ayant un glaucome présentent dans leur famille d’autres cas de cette maladie. Il peut s’agir d’un parent proche (père ou mère) ou plus éloigné (grands-parents, oncles,…). Il est donc certain que le glaucome est au moins en partie héréditaire. C’est la raison pour laquelle il est particulièrement recommandé aux personnes ayant un parent glaucomateux de se faire suivre, surtout à partir de 50 ans.

 

Cependant, dans près de la moitié des cas, on ne retrouve pas de contexte familial de glaucome, celui-ci semblant donc isolé chez une personne donnée. Il est possible que les membres de la famille n’aient pas été correctement suivis en ophtalmologie, et que le glaucome n’ait pas été constaté. Le fait que le glaucome ne survienne pas dans un contexte familial n’indique pas que celui-ci sera plus ou moins grave.

 

Des tests génétiques sont en cours d’évaluation mais ils ne sont actuellement pas couramment utilisés pour dépister le glaucome.

Vous avez la possibilité de réserver une consultation ophtalmologique avec le Dr Olivier Prost-Magnin en cliquant sur le lien ci dessous :

Prenez un rendez-vous en ligne